[témoignage] Pose menuiseries BATIMAN

[témoignage] Pose menuiseries BATIMAN

Anne-Marie V. a acheté une maison de montagne des années 70, du côté de Laruns. Beaucoup de travaux de rénovation à envisager avec une enveloppe plus ou moins limitée.
Indispensables avec le climat plus frais de la vallée, l’urgence était à la réfection des menuiseries. Pour ce faire, elle a fait appel à Batiman Pau Lons et nous fait part de son témoignage.
” Cette maison, c’est un premier achat. La quarantaine passée, vivant seule, je dois souvent me débrouiller seule. Difficile d’avoir le recul nécessaire (même si je suis plutôt bricoleuse) pour savoir si les vendeurs ne vont pas essayer de me vendre des choses dont je n’aurais pas réellement besoin ! J’ai donc fait le tour des menuisiers pour avoir plusieurs avis.
Au bout de quelques temps, un commercial de Batiman à Lons m’a recontactée. Je n’avais pas encore fait de choix. Il a été à l’écoute de mon projet et m’a invitée à voir les produits en réel dans leur showroom. C’est intéressant, cela permet de mieux se rendre compte du projet final et surtout d’être certain de parler le même langage, ne pas avoir de surprise à la fin si on ne s’est pas bien entendu et de juger de la qualité des matériaux.
Sur le devis, Batiman faisait partie des moins chers. J’ai donc signé avec eux sans trop d’hésitation.
J’ai du patienter un certain temps (qui m’a paru une éternité, pressée par l’avancée de mon chantier) pour que le métreur se rende à la maison pour prendre les différentes mesures. Les poseurs qui sont venus ensuite installer l’ensemble des menuiseries ont été très agréables et sérieux. Ils m’ont donné des conseils avisés et ont terminé le chantier, le laissant à leur départ parfaitement propre.
Par la suite, il a fallu patienter encore pour recevoir tous les documents pour la banque, le crédit d’impôt et la prime énergie.
Aujourd’hui, tout est réglé. Je ne regrette pas mon choix de prestataire, et j’adore mes fenêtres en chêne !”
Les photos du chantier sont à venir…
Portail standard ou sur mesure ?

Portail standard ou sur mesure ?

Avant tout achat, prenez les mesures nécessaires à la pose du portail. Si l’espace entre les deux piliers de votre futur portail est de 3 ou 3,50 mètres, vous pourrez vous diriger sans problème vers un produit standard. La hauteur proposée est souvent de l’ordre de 1,40m, voire 1,50m. Si cet espace est plus petit ou plus grand, les mesures sont à prendre avec beaucoup d’attention. Les techniciens- métreurs Batiman sont à votre disposition et se déplacent chez vous pour vous accompagner dans cette prise de côtes.

Les avantages

Avec un portail sur-mesure, vous disposez d’un portail personnalisé, donc parfaitement adapté à vos envies et à vos besoins, que ce soit au niveau de l’esthétique, de la sécurité ou du côté pratique. Vous pourrez choisir des formes originales, des couleurs différentes et des dimensions non standardisées qui permettront au portail de se distinguer des autres. Votre habitation sera encore plus mise en valeur. Vous aurez aussi un choix plus large au niveau du matériau, avec un PVC optimisé, un bois plus noble et résistant ou un acier galvanisé à chaud.

Votre portail sera donc parfaitement en phase avec l’espace qui l’entoure, qu’il soit battant ou coulissant.

Les inconvénients

Évidemment, un portail sur-mesure se paie et coûte bien plus cher qu’un portail standardisé, surtout avec une ouverture coulissante. Il faut donc disposer du budget nécessaire pour cette installation. Aussi, selon la forme ou les dimensions choisies, l’installation peut se révéler plus complexe, de même que l’entretien. Plus le portail sera grand, plus il sera compliqué de le poser et de l’entretenir. Ces deux tâches prendront aussi plus de temps.

L’entretien

L’entretien de votre portail peut être plus ou moins complexe selon la configuration choisie. Plus il sera personnalisé, plus il sera difficile à entretenir. Cela se vérifie s’il est plus complexe ou plus long que les portails standards. N’oubliez pas que l’entretien varie beaucoup selon le matériau choisi et la qualité de celui-ci. Les portails en aluminium et en PVC n’ont pas besoin d’un entretien très poussé puisqu’il suffit de les laver à l’eau savonneuse quelques mois par an mais si le matériau est de basse qualité, il se dégradera plus rapidement, avec le PVC moins résistant en général et l’aluminium sensible face à certains chocs. Les portails en bois et en acier sont plus exigeants puisqu’ils doivent être traités en fonction de leurs faiblesses. Le bois supporte mal l’humidité et doit être au choix lasuré ou verni mais avec un bois exotique, cela sera moins nécessaire qu’avec un sapin. L’acier est lui plus sensible par grand froid ou en bord de mer. Il doit donc être traité contre la corrosion et la rouille.

Pièges à éviter

Le portail sur-mesure est censé s’adapter à votre environnement et à vos envies. Comme il répond à des critères précis, soyez sûrs de vous avant de vous lancer et pensez à tous les détails importants, sous peine de regretter votre investissement après coup. Pensez à bien étudier votre terrain, à comparer les différents styles et matériaux proposés, à peser le pour et le contre. Par exemple, il faut un certain espace à l’intérieur pour installer un portail battant, là où un portail coulissant nécessite plus d’espace latéral. Plus le portail sera grand, plus vous aurez besoin d’espace et plus le portail sera cher. Prévoyez donc votre budget en conséquence, entre l’installation, le coût du portail en lui-même et l’entretien. Sachez que le prix peut aussi varier selon les matériaux : le PVC est très bon-marché là où l’aluminium est plus cher.

Enfin, vous ne pouvez pas personnaliser votre portail comme bon vous semble car le Plan Local d’Urbanisme spécifie certaines conditions en matière de couleur, de style et de dimensions. Il faut donc que votre portail respecte ces conditions.

Pose d’un portail sur-mesure

Avec un portail personnalisé, l’installation est d’autant plus complexe à réaliser, surtout pour les portails de grandes dimensions. Il est donc d’autant plus conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser la pose de votre portail. Il saura s’adapter au mieux selon la construction choisie, il respectera les normes de sécurité et saura vous conseiller au mieux, que ce soit pour choisir le bon portail mais également pour bien l’entretenir.

Aménager et optimiser les combles

Aménager et optimiser les combles

Aménager les combles nécessite de disposer ensuite de meubles et placards appropriés aux sous-pentes. Avant de vous lancer dans des achats inadaptés, posez-vous deux minutes pour trouver les meilleures solutions d’optimisation.

Quelle pièce allez-vous aménager ?

Selon les pièces que vous installerez sous les combles (une belle suite parentale, un bureau ou une chambre d’enfant), il va de soi que vous n’aurez pas besoin de ranger les mêmes objets. Ainsi, les rangements doivent être adaptés à la pièce… et à son utilisation, son et ses occupants.

Quels objets avez-vous à ranger ?

Des vêtements, une bibliothèque, des archives et cartons, des jouets d’enfants… ? Chaque objet peut avoir besoin de rangements dédiés.

Dans une suite parentale par exemple, le dressing est LA solution rangement n°1 ! Profitez de la pente pour y installer derrière des portes fermées penderie, tiroirs et casiers. Qu’elles soient coulissantes, battantes ou en accordéon, vous trouverez chez Batiman les portes qui s’adapteront à votre déco et à la configuration de votre placard.

Dans une bibliothèque, les rangements horizontaux sont les plus appropriés pour ranger tous les livres. Privilégiez les étagères ouvertes pour mettre en valeur vos plus beaux ouvrages !

Dans un bureau de travail, misez sur l’aspect pratique. Tiroirs, casiers, choisissez des caissons qui conviennent aux dossiers ! Enfin, alliez les rangements ouverts et fermés pour alléger l’espace.

Le test de l’allumette

Le test de l’allumette

Le froid semble vouloir s’installer… Vos menuiseries sont-elles parfaitement isolantes pour éviter que vos efforts pour maintenir une température agréable ne s’envolent par la fenêtre ? Si ce n’est pas le cas, il est peut-être temps de venir voir les solutions proposées par votre conseillers spécialistes en menuiserie BATIMAN COMIPA.

Le test de l’allumette

Les double-vitrages performants laissent passer deux fois moins de chaleur que les autres, grâce à une pellicule invisible qui recouvre la face intérieure d’une des vitres: cette couche renvoie la chaleur dans le logement, tout en laissant passer la lumière. Pour savoir si vos fenêtres bénéficient de cette couche sélective, faîtes le “test de l’allumette” :
Tenez la flamme d’une allumette ou d’un briquet près de la vitre et regarder les reflets. On doit pouvoir distinguer deux paires de flammes, soit quatre flammes (sans compter les reflets des reflets). Si la deuxième flamme est d’une autre couleur que les autres – bleue ou verte, voire d’un rouge-or profond – alors on est en présence d’une couche sélective. Le test peut être fait de jour ou de nuit, mais pas en plein soleil ni en présence d’une lumière éblouissante.

Une verrière dans ma cuisine

Une verrière dans ma cuisine

On en a déjà parlé, et c’est toujours super tendance. Avec ses atouts en terme de luminosité et de caractère, la verrière séduit le plus grand nombre, notamment dans les cuisines.

Le bon compromis entre cuisine ouverte et fermée

Cuisine ouverte ou fermée, pourquoi choisir ? La verrière permet de fermer la cuisine pour empêcher de laisser passer les odeurs et le bruit tout en restant à la vue des personnes qui se trouvent dans les pièces d’à côté. Elle permet également d’optimiser la lumière naturelle. Enfin, côté style, elle apporte du caractère…

Une verrière, des formes différentes

On peut la choisir insérée dans le mur comme une grande fenêtre. C’est la version “petit budget”. Pour plus de personnalité, on optera pour la construction d’un muret d’environ un mètre de haut sur lequel on installera une verrière qui se prolongera jusqu’au plafond. Pour encore plus de style, on eut remplacer la totalité d’un an de mur par une verrière du sol au plafond. On peut aussi décider que la porte de séparation entre la cuisine et la pièce à vivre soit typée verrière. Dans ce cas-là, on la choisira battante ou coulissante selon l’espace et l’isolation souhaitée. ( Notez que la version coulissante laissera davantage passer le bruit et les odeurs.)
Pour le vitrage, on optera pour des vitres claires qui laisseront passer le regard ou, au contraire, dépoli ou martelé si la verrière ne doit pas laisser voir l’électroménager d’un côté ou le bureau ou la chambre de l’autre.

Indus, campagnard, contemporain… une verrière pour tous les styles

Naturellement, quand on parle verrière, on pense au loft new yorkais, au style indus. Pourtant, en fonction de sa forme, de sa couleur et du matériau choisi, elle permettra un look tout à fait différent… En métal noir, elle ira parfaitement dans un appartement au look atelier d’artiste ; en métal rouillé, elle fera plutôt nature façon orangerie. Par contre, si vous optez pour une armature en bois peint en blanc, elle sera parfaite dans une atmosphère campagnarde, alors qu’en conservant un aspects bois naturel, elle s’intégrera parfaitement dans une maison au style classique chic. Autre déclinaison, vous pouvez la peindre de la même couleur que le mur ou que les meubles de la cuisine pour une déco contemporaine.

Vous hésitez toujours ? Allez en parler avec les conseillers Batiman Comipa Pau Lons, échangez avec eux sur vos inquiétudes, vos questionnements…

Escaliers – les normes de sécurité

Escaliers – les normes de sécurité

Tous les ans, les accidents dans les escaliers chez le particuliers comme dans le domaine public, sont nombreux. Aussi, il est important de suivre à la lettres les normes de sécurité lors de la pose.

Chez le particulier

Pour les lieux d’habitation, les normes de sécurité des escaliers ne sont pas obligatoires. Pourtant, il est souhaitable de les respecter pour éviter les chutes (et que leur utilisation soit plus aisée).
Les marches :
– Hauteur entre toutes les marches : entre 16 et 21 cm ;
– Echappée : au moins 190 cm ;
– Giron : se situe entre 21 et 32 cm ;
– Emmarchement : plus de 70 cm.
Le garde-corps :
– Hauteur d’au moins 90 cm ;
– Situé à 11 cm entre la lisse basse et l’appui sur l’escalier.
Le palier :
– Si l’escalier compte plus de 25 marches, il faut préparer un palier de repos;
– Il est nécessaire de dimensionner la largeur de l’emmarchement du palier sur une longueur de 1 mètre ;
– Il faut également prévoir une main courante indépendante.

Dans le domaine public

– Les marches : hauteur égale ou inférieure à 16 cm ;
– Le garde-corps : pour un établissement scolaire, sa hauteur est de 100 cm et il est à lisses verticales;
– La contremarche : pour un recouvrement inférieur à 5 cm, elle est obligatoire ;
– Le nez de marche : être non glissant, pas de débord excessif, être de couleur différente ;
– La pente : 30° ;
– La volée : ne doit pas excéder 21 marches.

Contremarche : Panneau de bois vertical obturant l’espace entre 2 marches d’un escalier.
Emmarchement
: Largeur des marches, prise entre les deux limons d’un escalier.
Garde-corps :
Ensemble constitué de balustres et d’une main courante pour assurer une protection devant un vide.
Giron : 
Largeur de la marche d’un escalier mesurée de nez à nez sur la ligne de foulée.
Hauteur de marche : 
Distance mesurée entre les faces supérieures de 2 marches consécutives d’un escalier.
Echappée 
ou coup de tête : Hauteur libre à la verticale entre un nez de marche et le plafond, ou une autre marche de la volée supérieure ou tout élément de la construction. Elle ne doit pas être inférieure à 1,90m.
Volée : Ensemble de marches droites comprises entre deux paliers d’un escalier